Guerre en Ukraine: le pape François dénonce « les cadavres torturés »

Le pape François a dénoncé mercredi « les monstruosités, les cadavres torturés » en Ukraine où se trouve actuellement son représentant, le cardinal Konrad Krajewski. « Je voudrais parler de la terrible situation de l’Ukraine martyrisée. Le cardinal Krajewski y est allé pour la quatrième fois, il aide dans la zone d’Odessa (sud) et ses environs », a déclaré le pape à l’issue de l’audience générale.

« Il m’a raconté la douleur de ce peuple, la sauvagerie, les monstruosités, les cadavres torturés qu’ils trouvent », a précisé François.

Kiev a annoncé la semaine dernière la découverte de centaines de tombes dans une forêt près de la ville d’Izioum (est) récemment reprise par les forces ukrainiennes à l’armée russe, qui a envahi l’Ukraine le 24 février.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a évoqué « de nouvelles preuves de torture » à Izioum, où « le processus d’exhumation se poursuit ».

Moscou a cependant démenti ces affirmations en les qualifiant de « mensonges » lundi par le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le pape François tente de maintenir un équilibre délicat entre la condamnation d’une guerre « cruelle » et le maintien du dialogue avec Moscou.