Guerre en Ukraine : la Russie expulse 14 diplomates bulgares

« Cette mesure est une réponse à la décision totalement injustifiée de la partie bulgare de déclarer persona non grata 70 employés de nos institutions à l’étranger, et d’instaurer des quotas sur le personnel diplomatique, administratif et technique de la Russie en Bulgarie », a dit la diplomatie russe dans un communiqué.

Elle ajoute que cette mesure est également une réponse à la fermeture temporaire du consulat russe de la ville bulgare de Roussé.

« La responsabilité de ces dernières mesures contreproductives repose entièrement sur le gouvernement bulgare », a ajouté la diplomatie russe.

Début juillet, après l’annonce de l’expulsion de 70 membres du corps diplomatique russe en Bulgarie, l’ambassadrice de Russie à Sofia avait envisagé la fermeture de son ambassade dans le pays.

Désormais membre de l’UE et de l’Otan, la Bulgarie, un allié fidèle de l’Union soviétique lorsqu’elle était dirigée par les communistes, entretient toujours des liens culturels, historiques et économiques étroits avec la Russie.

Mais une série de scandales d’espionnage depuis 2019 a envenimé leurs relations bilatérales, qui se sont encore plus dégradées avec l’offensive du Kremlin en Ukraine.

De nombreux pays européens ont expulsé des diplomates russes à la suite de cette intervention militaire, Moscou ayant répondu par des mesures similaires. La Russie a également réduit ses livraisons de gaz vers la Bulgarie, qui en dépend fortement.