Guerre en Ukraine : la Russie a demandé des « clarifications » à l’AIEA sur son rapport sur la centrale de Zaporijjia

La Russie a demandé des « clarifications » à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur son rapport sur la situation à la centrale nucléaire de Zaporijjia en Ukraine, a indiqué mercredi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

« Il y a un besoin d’obtenir des clarifications supplémentaires, parce que le rapport contient un certain nombre de points d’interrogation (…) Nous avons demandé ces clarifications au directeur général de l’AIEA », a déclaré M. Lavrov à l’agence russe Interfax.

Dans un rapport publié mardi après une visite d’inspection à la centrale de Zaporijjia, l’AIEA a réclamé la mise en place d’une « zone de sécurité » pour empêcher un accident nucléaire, jugeant la situation actuelle « intenable ».

Occupée depuis mars par les forces russes, cette centrale, la plus grande d’Europe, a plusieurs fois été bombardée ces dernières semaines. Moscou et Kiev s’accusent mutuellement de ces frappes.

Mardi, l’ambassadeur russe à l’ONU avait notamment déploré que l’AIEA ne désigne pas les forces de Kiev comme étant celles qui bombardent la centrale de Zaporijjia.

Pour sa part, la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a dénoncé mercredi des « pressions » de l’Occident sur l’AIEA.

« Il est évident que l’Occident a tout le temps mis des pressions (sur l’AIEA, ndlr) et qu’il n’arrête pas de le faire », a-t-elle déclaré, citée par l’agence publique Ria-Novosti.

Le directeur du géant russe du nucléaire Rosatom, Alexeï Likhatchev, a déclaré mercredi que Moscou ferait « de son mieux pour assurer le fonctionnement en toute sécurité de la centrale en contact exclusif avec l’AIEA ».