Guerre en Ukraine: Kiev rebaptise un monument soviétique en « Arche de la Liberté du Peuple ukrainien »

Aujourd’hui, le conseil municipal a décidé de ‘décommuniser’ le nom de l’arche de l’Amitié des Peuples. Ce sera désormais l’Arche de la Liberté du Peuple ukrainien », a annoncé sur la messagerie Telegram le maire de la capitale, Vitali Klitschko.

Les élus municipaux ont en outre « approuvé une liste de plus de 40 monuments et emblèmes mémoriaux qui devront être retirés des rues et bâtiments de la capitale pour être transmis au musée du totalitarisme », a-t-il ajouté.

Si de nombreux lieux ou monuments sont appelés à être rebaptisés, Vitali Klitschko a indiqué que le processus de désignation des nouveaux noms prendrait du temps et impliquerait « des spécialistes », notamment des historiens, « pour ne pas prendre de décision hâtive ».

L’Arche de l’Amitié des Peuples est une imposante arche métallique d’une hauteur de 35 mètres érigée dans un parc du centre-ville en 1982. Elle faisait partie du même complexe que la sculpture des deux travailleurs russe et ukrainien démontée le mois dernier.

En 2018, des militants anti-russes y avaient apposé un autocollant en trompe-l’oeil, montrant une fissure au centre de l’arche pour souligner la rupture des relations entre les deux pays.

Beaucoup d’habitants à Kiev appellent à rebaptiser d’autres symboles dont les noms sont liés à la Russie ou au Bélarus, son allié.

Le métro de Kiev a ainsi organisé une consultation en ligne durant laquelle les votants se sont prononcés pour rebaptister « Varsovie » la station « Minsk », « Boutcha » la station « Beresteïska », ville bélarusse de Brest, ou encore du nom du dissident poète ukrainien Vassyl Stous, mort au goulag, la station « Place Leon-Tolstoï ».