Guerre en Ukraine : après les premières victimes potentielles sur le sol de l’OTAN, « il va falloir répondre à une question cruciale »

« La Pologne connait une situation de crise », a estimé le porte-parole du Premier ministre polonais, ce mardi 15 novembre, après que deux missiles russes ont touché le pays à la frontière ukrainienne et fait deux morts. Alors qu’une réunion d’urgence du Conseil de la sécurité nationale était organisée dans la foulée, les autorités ont préféré rester prudentes quant à l’origine de l’incident et aux répercussions que ce dernier pourrait avoir. Il s’agit en effet des premières victimes potentielles du conflit en Ukraine sur le sol de l’OTAN.

Pour David Criekmans, professeur de politique internationale à l’UAntwerp, il s’agira tout d’abord d’éluder une « question cruciale »: la Russie a-t-elle délibérément attaqué un pays de l’OTAN ? « La Pologne, en coopération avec l’OTAN, essaiera d’abord d’identifier la cause et d’où les missiles ont été tirés », a-t-il détaillé à nos confrères de HLN. « Il s’agit encore actuellement de collecter des informations pour déterminer si cela était intentionnel ou non. »

Il existe ainsi « plusieurs scénarios », selon le spécialiste. « Une erreur humaine involontaire est une piste possible », a ajouté l’expert. « C’est pourquoi il est si important de regrouper toutes les informations. »

Pour ce qui est des prochaines heures, l’expert ne s’attend pas à une escalade du conflit. « Le secrétaire général de l’OTAN va probablement appeler au calme. Il va également confirmer que tous les pays de l’OTAN soutiennent la Pologne », a-t-il postulé. « […] Il pourrait y avoir une demande supplémentaire du gouvernement polonais pour des missiles antiaériens pour défendre leur territoire. Mais ça ne va pas plus loin que ça. »

La Russie a réagi et a parlé de « provocations »

La Russie a qualifié mardi de « provocations » les informations selon lesquelles des missiles russes ont frappé la Pologne. « Les déclarations de médias polonais et de responsables officiels sur une prétendue chute de missiles russes près de la localité de Przewodow relèvent de la provocation intentionnelle dans le but de créer une escalade de la situation », a déclaré le ministère russe de la Défense sur son compte Telegram.