Guerre commerciale: vers un accord entre la Chine et les États-Unis

La Chine a annoncé vendredi un accord commercial préliminaire avec les Etats-Unis, comprenant notamment une réduction «par étapes» des droits de douane américains punitifs qui visent les produits chinois et pèsent sur l’économie mondiale, indique l’AFP.

«Les deux pays sont parvenus à une identité de vue sur le texte d’un accord économique et commercial préliminaire», a indiqué devant la presse un vice-ministre du Commerce, Wang Shouwen, ajoutant que les deux parties doivent encore signer l’accord.
Trump renonce à imposer de nouveaux tarifs douaniers contre Pékin

Donald Trump a annoncé vendredi que les Etats-Unis renonçaient à imposer dimanche une nouvelle salve de tarifs douaniers sur quelque 160 milliards de dollars de biens chinois après la conclusion d’un accord avec Pékin.

«Les tarifs douaniers prévus pour le 15 décembre ne seront pas imposés car nous avons trouvé un accord», a tweeté M. Trump peu après l’annonce par Pékin d’un accord préliminaire prévoyant notamment une réduction «par étapes» des droits de douane américains.

«C’est un accord fantastique pour tout le monde. Merci!», a poursuivi le locataire de la Maison-Blanche, précisant que les négociations pour la prochaine phase débuteraient «immédiatement».
La Chine a aussi fait savoir que les Etats-Unis supprimeraient «par étapes» leurs droits de douane punitifs.

Un accord « mutuellement bénéfique »

Ces informations, bien qu’imprécises, ont suscité la hausse immédiate des prix des produits agricoles aux États-Unis. La conclusion d’un accord avec la Chine est cruciale pour les fermiers américains, sérieusement affectés par la guerre commerciale. Elle éviterait aussi l’entrée en vigueur ce dimanche de taxes sur 160 milliards de dollars de produits chinois.

De son côté, Pékin est resté très évasif sur d’éventuelles avancées avec les négociateurs américains, réaffirmant qu’un tel accord devait être « mutuellement bénéfique », a affirmé une porte-parole de la diplomatie chinoise, Hua Chunying avant d’ajouter « Il est dans l’intérêt fondamental des deux pays (…) de parvenir à un accord ».

La Chine et les États-Unis se livrent depuis près de deux ans un bras de fer qui se traduit par l’imposition mutuelle de droits de douane supplémentaires portant sur des centaines de milliards de dollars d’échanges annuels.