Grande-Bretagne: les travaillistes votent pour désigner leur nouveau chef

Près de 600.000 membres du Parti travailliste britannique ont commencé à voter lundi pour désigner le remplaçant de Jeremy Corbyn à la tête de la principale formation d’opposition au Royaume-Uni, sèchement battue aux législatives de décembre. 

Trois candidats sont en lice. Plus centriste, Keir Starmer, 57 ans, responsable depuis trois ans du Brexit au sein du Labour, et Rebecca Long-Bailey, 40 ans, vue comme l’héritière naturelle du très à gauche Jeremy Corbyn, font figure de favoris.

Lisa Nandy a reçu quant à elle le soutien du syndicat GMB, qui représente 500.000 travailleurs et voit en elle « une bouffée d’air frais dans le débat sur l’avenir du Labour ».

Les membres du parti ont jusqu’au 2 avril pour désigner par courrier ou email le successeur de Jeremy Corbyn, qui sera annoncé le 4 avril.

Ils devront également désigner un nouveau chef adjoint du Labour parmi Angela Rayner, Dawn Butler, Ian Murray, Rosena Allin-Khan et Richard Burgon.