Fusillade à Strasbourg: un frère de Chérif Chekatt remis en liberté

International

Un frère de Chérif Chekatt, l’auteur de l’attentat contre le marché de Noël de Strasbourg en décembre dans lequel cinq personnes ont été tuées, a été remis en liberté mercredi après deux jours de garde à vue « en l’absence d’élément incriminant », a-t-on appris de source judiciaire. 

Fiché S (pour « Sûreté de l’Etat »), cet homme avait été interpellé lundi matin à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle en vertu d’un mandat de recherche émis par le parquet de Paris peu après l’attentat.

Il avait été une première fois interpellé en Algérie au lendemain de l’attaque de son frère, avaient indiqué en décembre plusieurs sources proches du dossier.

Chérif Chekatt, 29 ans, avait tué cinq personnes et en avait blessé onze dans le centre historique de Strasbourg le 11 décembre. Après deux jours de traque, il avait été abattu par une patrouille de police dans un quartier du sud de la ville.

L’assaillant avait prêté allégeance à l’organisation Etat islamique (EI), selon une vidéo trouvée par les enquêteurs français sur une clé USB.

Dans ce dossier, quatre hommes, soupçonnés d’être liés à la fourniture du revolver du XIXe siècle dont s’est servi Chérif Chekatt au cours de son attaque, ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

Un autre de ses frères, Malek Chekatt, a été condamné début mars à douze mois de prison dont six mois avec sursis, pour avoir proféré des menaces de mort sur Facebook.