France : un fonctionnaire du Sénat jugé pour agressions sexuelles dans le métro

Le 2 septembre dernier, dans un couloir de la station gare de l’Est, une brigade spécialisée œuvre en civil pour surveiller un homme se livrant à des attouchements dans le métro parisien. L’homme est pris en flagrant délit alors qu’il pose furtivement ses mains sur les fesses d’une femme qui n’a rien senti. Les forces de l’ordre tentent d’intervenir mais l’homme s’enfuit. Il est arrêté sur une autre ligne de métro quelques minutes plus tard. Depuis plusieurs semaines, il était traqué par les caméras de vidéosurveillance. Il fait l’objet d’une enquête de la brigade de réseaux ferrés de la Sûreté régionale des Transports en commun.

Selon les informations de BFMTV, l’homme est un fonctionnaire du Sénat, employé en tant qu’assistant de direction. Durant son audition, une policière se plaint d’un attouchement. L’homme qui semble obsédé par les fesses des femmes nie les faits, prétextant un geste involontaire. Il a le même discours à l’égard de ses autres victimes.

Une enquête est ouverte et permet d’identifier quatre victimes au total. Plusieurs perquisitions ont lieu et révèlent des images tournées sous les jupes de plusieurs femmes en août 2022. Il sera jugé à partir de ce mercredi 23 novembre pour agressions sexuelles. Il est également mis en examen pour atteinte à l’intimité de la vie privée par captation d’images d’une personne à caractère sexuel.

Chaque année, des milliers de femmes font l’objet d’attouchements dans les transports en commun. Une des victimes a confié se sentir « sale, comme un bout de viande, mais soulagée pour le nombre de fois où cela arrive, et où l’on ne peut rien faire ».