Finlande: la Première ministre a le droit de danser, confirme le Chancellor of Justice de Finlande

La Première ministre finlandaise Sanna Marin n’a pas négligé les devoirs de sa fonction lors des fêtes d’été. C’est la conclusion à laquelle est parvenu le chancelier de la justice, qui est compétent pour les plaintes contre le gouvernement. Il n’y a aucune raison de croire que la chef du gouvernement social-démocrate a manqué à ses devoirs ou a agi de manière contraire à la loi, a écrit le chancelier de justice Tuomas Pöysti dans une enquête sur des plaintes concernant le comportement de la politicienne de 36 ans pendant son temps libre. Selon l’enquête, Marin n’a ni renoncé à un devoir concret, ni mis en danger l’accomplissement d’un tel devoir.

Un second scandale pour la Première ministre finlandaise: elle s’excuse publiquement après la publication d’une photo

La Première ministre a fait la une des journaux en août avec la vidéo d’une fête privée la montrant en train de danser et de chanter avec des amis. L’une des vidéos a suscité des rumeurs selon lesquelles des drogues auraient été utilisées. La Première ministre a rejeté toutes les accusations et s’est soumis à un test de dépistage de drogues, dont le résultat a été négatif.