Feux de forêt: une région russe proche de Moscou décrète l’état d’urgence

La région russe de Riazan, à environ 250 kilomètres à l’est de Moscou, a annoncé lundi avoir instauré l’état d’urgence pour affronter des feux de forêts qui ont dévasté plus de 8.000 hectares ces derniers jours. Le gouverneur par intérim, Pavel Malkov, a affirmé sur Telegram que cette mesure permettra de « mobiliser plus de moyens pour protéger les habitants et les territoires ».

« La surface traversée par le feu continue d’augmenter lentement », a-t-il ajouté, indiquant que, selon le service de surveillance aérienne des forêts, entre 8.000 et 9.000 hectares avaient été touchés.

Selon les autorités, « la surface de combustion active » concernait lundi 146 hectares. Pour sa part, l’ONG Greenpeace a estimé, sur la base d’images satellite, qu’au moins 11.000 hectares avaient été touchés.

La semaine dernière, des fumées causées par ces incendies, qui étaient en cours depuis des jours, ont finalement recouvert des parties de la ville de Moscou, ce qui a entraîné une vive réaction des autorités.

Lundi, le maire de la capitale, Sergueï Sobianine, s’est rendu sur place. Dans un communiqué sur Telegram, il a indiqué que 8.500 personnes et 200 équipements supplémentaires allaient être déployées pour éteindre l’incendie.

Précédemment, les autorités régionales avaient indiqué que 900 personnes, sept avions et 10 hélicoptères étaient mobilisés.

Le maire de Moscou a souligné que la zone était « peu accessible », entraînant essentiellement des interventions par avions et hélicoptères. Mais, « avec des bulldozers et des engins lourds, les pompiers se frayent un chemin jusqu’aux foyers des incendies », a-t-il assuré.

Avec le changement climatique, qu’elle subit de plein fouet, la Russie a été frappée ces dernières années par de graves feux de forêt, en particulier en Sibérie et en Extrême-Orient, des zones gigantesques et difficilement accessibles.