Etats-Unis : l’investiture de Joe Biden se fera en état d’urgence

Le président américain sortant Donald Trump a approuvé , lundi 11janvier, la déclaration de l’état d’urgence pour la capitale Washington, jusqu’au 24 janvier, couvrant la date de la prise de fonctions du président élu Joe Biden le 20 janvier.

« Aujourd’hui, le président Donald J. Trump a déclaré qu’une situation d’urgence existe dans le District de Columbia et a ordonné une aide fédérale pour compléter les efforts de réponse du District en raison des conditions d’urgence résultant de la 59e inauguration présidentielle du 11 au 24 janvier 2021 », a déclaré le Bureau du porte-parole de la Maison Blanche dans un communiqué.

La déclaration de l’état d’urgence autorise le Département de la sécurité intérieure et l’Agence fédérale de gestion des urgences à coordonner leurs ressources avec les autorités d’Etat et locales, et intervient alors que Washington se prépare à une possibilité accrue de violence avant et pendant la prise de fonctions officielle de Joe Biden.

Elle fait suite à une lettre envoyée dimanche à M. Trump par la maire de Washington Muriel Bowser, qui avait déjà décrété une urgence publique de 15 jours dans sa circonscription peu après que des manifestants partisans du président ont pris d’assaut le Capitole (Parlement) des Etats-Unis le 6 janvier.

« A la lumière de l’attaque du Capitole et des renseignements suggérant que de nouvelles violences à craindre pendant la période d’inauguration, mon administration a réévalué notre état de préparation pour la cérémonie, et a notamment demandé la prolongation du soutien de la Garde nationale de Washington jusqu’au 24 janvier 2021 », avait écrit Mme Bowser dans sa lettre.

« J’ai déterminé que les plans et les ressources précédemment affectés à la cérémonie sont insuffisants pour établir un environnement sûr et sécurisé en conséquence directe des actions insurrectionnelles qui ont eu lieu le 6 janvier », a-t-elle poursuivi. « Sur la base des récents événements et des évaluations des renseignements, nous devons nous préparer à ce que de grands groupes d’extrémistes entraînés et armés se rendent à Washington ».

L’édile a été rejointe par le gouverneur de Virginie Ralph Northam et le gouverneur du Maryland Larry Hogan pour exhorter la population à se tenir à l’écart des événements inauguraux, en citant « la violente insurrection de la semaine dernière ainsi que la pandémie COVID-19 mortelle en cours ».

Le FBI a mis en garde contre les plans de manifestations armées du 16 au 20 janvier dans les 50 capitales des Etats, et du 17 au 20 janvier au Capitole, à Washington.