Etats-Unis : Face à l’inflation persistante, la Fed relève ses taux de trois quarts de point pour la 3e fois d’affilée

La Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed) a décrété mercredi pour la troisième fois de suite une hausse de trois quarts de point de pourcentage de ses taux directeurs, un nouvel effort pour intensifier sa lutte contre la flambée de l’inflation.

Le Federal Open Market Committee (FOMC), l’organe décisionnel de la Fed, a décidé de relever la fourchette cible de ses taux directeurs, l’établissant entre 3 et 3,25%. La Fed prévoit en outre que « des augmentations supplémentaires de la fourchette cible seront appropriées », a-t-elle indiqué dans une déclaration publiée après une réunion de politique monétaire de deux jours.

La déclaration a précisé que les douze membres du comité avaient tous voté en faveur de cette décision.

Les dernières données ont montré que l’indice des prix à la consommation des Etats-Unis avait bondi de 8,3% en août par rapport à il y a un an, soit une légère baisse par rapport au mois précédent, mais un niveau toujours élevé. L’inflation à la consommation n’est jamais descendue en dessous de 8% depuis le mois de mars.

La Fed a déjà relevé à deux reprises ses taux d’intérêt de référence de trois quarts de point de pourcentage (75 points de base) après ses réunions de juin et de juillet, ce qui fait de cette nouvelle décision l’une des plus audacieuses depuis des décennies.

Les projections économiques trimestrielles récemment publiées par la Fed ont montré que la prévision médiane du FOMC pour le taux des Fed funds atteindrait ainsi 4,4% en fin d’année, bien au-dessus des 3,4% projetés en juin.

Selon la prévision médiane de la Fed, la croissance du PIB serait en fin d’année de 0,2%, une nouvelle baisse par rapport au taux de 1,7% prévu en mars, ce qui semble indiquer une confiance amoindrie dans la possibilité d’un atterrissage en douceur face à la hausse des taux.