Est de la RDC: au moins 16 morts dans une attaque attribuée aux ADF

Selon la société civile locale, les victimes, parmi lesquelles figurent au moins deux femmes, avaient été prises en otages il y a quelques semaines par les rebelles des ADF (Forces démocratiques alliées).

Ils les ont exécutées à l’arme blanche sur la route nationale 4 à hauteur de la localité d’Idohu, a précisé Dieudonné Malangai, vice-président de la société civile de la chefferie de Walese Vonkotu, dont fait partie cette commune.

Lors d’un meeting devant la population à Komanda, à une quarantaine de kilomètres de là, le gouverneur militaire pour l’Ituri, le lieutenant-général Johnny Luboya Nkashama, a déploré cette tuerie, a constaté un correspondant de l’AFP.

« Nous allons renforcer notre présence dans la région », a-t-il promis, alors que l’Ituri, ainsi que la province voisine du Nord-Kivu, sont placées depuis le 6 mai en état de siège, mesure censée mettre un terme aux activités des groupes armés qui terrorisent les civils.