Erdogan annonce un possible entretien avec Biden: « Il a exprimé son désir d’une rencontre »

« J’ai parlé ce matin au président Biden, il a exprimé son désir d’une rencontre ce mardi soir ou mercredi. C’est une chose possible », a déclaré le chef de l’Etat devant la presse avant de décoller pour l’Espagne.

M. Erdogan, qui s’oppose depuis mi-mai à l’adhésion à l’Alliance atlantique de la Suède et de la Finlande, doit également rencontrer mardi à Madrid ses homologues des deux pays nordiques.

« Nous allons rencontrer aujourd’hui la Première ministre de la Suède, la présidente finlandaise et le secrétaire général de l’Otan: nous verrons où ils en sont », a-t-il dit.

« Nous voulons des résultats, pas des mots creux », a-t-il ajouté.

« Notre principale attente à ce sommet est la solidarité inconditionnelle dont (l’Otan) peut témoigner. Nous appartenons à l’Alliance atlantique depuis 70 ans, la Turquie n’est pas membre de l’Otan par hasard », a souligné M. Erdogan.