En Tunisie, le président s’est octroyé tous les pouvoirs: « Certains ont parlé de coup d’État, mais c’est plutôt une étape indispensable pour sauver la démocratie »

placeholder

En Tunisie, la pandémie a été « la goutte d’eau qui a fait déborder le vase »

Sous les gradins décatis du stade El Menzah de Tunis, transformé en centre de vaccination, Mohamed Ben Amar se réjouit de son vaccin autant que du coup de force du président Kais Saied. « Avec lui, tout va changer », espère-t-il.