En plein rebond épidémique, Berlin s’apprête à voir défiler des milliers de manifestants pour « fêter la fin de la pandémie »

D’après les organisateurs, au moins un demi million de manifestants auraient annoncé leur venue demain dans la capitale allemande. Le motif de cette mobilisation? Affirmer son désaccord avec les restrictions sanitaires, soit le port du masque et la distanciation sociale, et fêter “la fin de la pandémie”.

3.000 bus auraient été affrétés pour ramener les adhérents dans le quartier “Tiergarten”, connu pour son grand parc, à Berlin. Parmi les participants devraient se trouver beaucoup de négationnistes du virus, de partisans de la théorie du complot et des membres de groupes d’extrême-droite. Cette nouvelle «manifestation corona» serait une des plus grandes mobilisations jamais organisées dans la ville.

Vraiment 500.000?

Selon les renseignements de la police, les contestataires ne seraient en réalité que 10.000. Les organisateurs ne s’expriment pas sur cette information et préfèrent laisser planer le doute.

Qu’ils soient 10.000 ou 500.000, les manifestants seront nombreux et les rues de Berlin seront noires de monde demain. En tout, la police a enregistré 38 demandes de rassemblements pour “la journée de la liberté”, censée marquer la fin du “faux virus”.

Pas le premier rassemblement du genre

En mai dernier, l’organisation “Querdenken 711”, derrière la mobilisation, avait déjà réussi à réunir plus de 5.000 personnes à Stuttgart pour manifester contre le Covid-19.

Les autorités n’entendent pas interdire l’événement. Par contre, une forte présence policière sera déployée.