« Don’t Say Gay »: le gouverneur de Floride signe la loi controversée sur l’enseignement des questions LGBT+

« Nous allons nous assurer que les parents puissent envoyer leurs enfants à l’école pour qu’ils apprennent, pas pour qu’ils soient endoctrinés », a lancé le gouverneur avant d’apposer sa signature.

Le texte s’applique de la maternelle jusque chez les élèves de huit ou neuf ans.

L’opposition démocrate et les militants pour les droits des personnes LGBT avaient tenté de bloquer cette loi qu’ils ont surnommée « Don’t Say Gay » (« Ne parlez pas des gays ») et qui a provoqué des remous aux Etats-Unis.

La controverse a même provoqué des manifestations chez les employés du géant du divertissement Disney, accusé d' »apathie » après le passage de la loi.

La compagnie, qui emploie notamment plus de 75.000 personnes dans son parc d’attractions Disney World à Orlando, a condamné l’approbation de la loi lundi dans un communiqué.

L’ONG Equality Florida a accusé le gouverneur d’avoir « endommagé la réputation de lieu accueillant et inclusif pour toutes les familles de notre Etat ».

« Il a fait de nous la risée de tous au niveau national. Pire, il a rendu les écoles moins sûres pour les enfants », a dit l’organisation dans un communiqué.