Donald Trump durcit les sanctions contre l’Iran: « Ils n’auraient pas dû nous toucher avec des missiles »

Le président américain Donald Trump a déclaré jeudi que les nouvelles sanctions économiques visant l’Iran, annoncées la veille, étaient déjà en vigueur.

« C’est déjà fait. On les a renforcées. Elles étaient déjà sévères, mais désormais elles sont augmentées de façon importante », a dit M. Trump au sujet de ces sanctions prises après les frappes menées par Téhéran contre des bases abritant des soldats américains en Irak.

« Je viens juste de les approuver avec le Trésor il y a peu », a-t-il déclaré, sans détailler leur contenu précis.

Le président américain avait annoncé mercredi ces nouvelles sanctions « immédiates », lors d’un discours visant à répondre à l’agression iranienne dans la nuit de mardi à mercredi, qui n’a pas fait de victime américaine.

Selon le Pentagone, 11 missiles tirés par l’Iran ont touché la base aérienne de Aïn al-Assad (ouest) et un celle d’Erbil (nord). Il s’agissait de mesures de représailles à l’élimination par Washington du puissant général iranien Qassem Soleimani la semaine dernière.

Avec ces sanctions, la réponse de Washington, qui n’était pas accompagnée de mesure militaire, a été vue comme le signe de la volonté de Donald Trump de jouer la carte de l’apaisement.

« L’Iran (…) nous a touchés avec des missiles. Ils n’auraient pas dû faire ça. Heureusement pour eux, personne n’a été touché, personne n’a été tué », a répété jeudi Donald Trump.

« Ils sont très fortement touchés par les sanctions », a-t-il assuré. « Ils peuvent renforcer l’économie de leur pays très vite s’ils le veulent. Nous verrons s’ils négocient ou non. »