Didier Reynders: « Il faut se donner les moyens pour combattre le crime organisé »

Didier Reynders plaide pour doter la justice de fonds suffisants. Entretien.

Les Vingt-sept se sont donné rendez-vous ce 20 février pour tenter de fixer le budget européen des sept prochaines années. Le marchandage s’annonce plus que compliqué entre les États membres qui refusent de verser un centime de plus à l’Union – malgré le trou que laissera le départ du Royaume-Uni dans la caisse -, ceux qui défendent les politiques traditionnelles (cohésion et agriculture) ou qui veulent définir d’autres priorités de dépenses, telles que le digital ou la migration. Et la justice dans tout ça ? « Je n’ai pas entendu beaucoup d’États membres dire qu’il faut prévoir plus (d’argent) pour la justice que pour autre chose. C’est un débat qu’on va devoir commencer », prévient Didier Reynders, commissaire européen en charge de la Justice. Dans un entretien accordé à La Libre Belgique, l’ancien ministre belge des Affaires européennes appelle à doter la justice de moyens, adaptés aux nouvelles réalités et aux ambitions affichées par l’UE, pour défendre les intérêts européens.

(…)