Des universités américaines interdisent TikTok sur leur campus

Pour l’instant, les universités d’Oklahoma et de Géorgie sont concernées. Mais, à terme, cela pourrait s’étendre à d’autres Etats.

Le porte-parole de TikTok a regretté les « politiques précipitées qui empêcheront les étudiants de partager des informations et de créer des communautés », note BFM TV.

Les Etats-Unis en guerre avec TikTok

Cela fait des années maintenant que les Etats-Unis ont déclaré la guerre à TikTok qu’ils accusent régulièrement de récolter des données personnelles d’Américains et de mettre en danger la sécurité nationale. Pour rappel, l’application TikTok appartient à l’entreprise chinoise ByteDance que les Américains soupçonnent régulièrement d’espionnage. « ByteDance est soumise au contrôle effectif du Parti communiste chinois », expliquait le républicain Mike Gallagher, élu à la Chambre des représentants.

Après le Sénat, la Chambre des représentants américaine s’est prononcée cette semaine pour interdire les fonctionnaires d’utiliser TikTok sur leurs appareils officiels. Près de vingt Etats américains ont déjà pris des mesures similaires pour leurs propres employés, expliquait l’AFP.

Une autre proposition de loi mise sur la table la semaine dernière vise à interdire purement et simplement TikTok sur tout le territoire américain.

ByteDance négocie actuellement avec les autorités américaines pour voir sous quelles conditions elle pourrait rester aux Etats-Unis sans être mise en cause. TikTok a pris plusieurs mesures pour tenter de convaincre les autorités américaines que les données des utilisateurs américains de la plateforme étaient protégées, notamment en les stockant sur des serveurs situés aux Etats-Unis. Mais il a admis que des employés basés en Chine avaient accès à ces données, même si cela se faisait, selon lui, dans un cadre strict et limité, explique l’AFP.

Faute de nouveau cadre, les autorités américaines pourraient contraindre ByteDance à vendre TikTok, conclut le site Politico.