Des milliers d’Israéliens manifestent contre Netanyahu

International

Des milliers d’Israéliens ont manifesté samedi soir à Tel-Aviv contre d’éventuels accords de coalition du Premier ministre désigné Benjamin Netanyahu qui pourraient constituer pour l’opposition la fin de la démocratie dans le pays.

M. Netanyahu, qui a remporté les législatives du 9 avril, a jusqu’à mercredi soir pour former une nouvelle coalition. Jusqu’à présent il n’a pas réussi à répondre aux exigences conflictuelles de ses potentiels partenaires gouvernementaux, principalement sur la question de la conscription dans l’armée des juifs ultra-orthodoxes. Si aucun accord n’a été présenté jusqu’à présent, les spéculations vont bon train sur le fait que les membres de la coalition pourraient accepter des mesures visant à affaiblir le pouvoir judiciaire, qui cherche à lancer un procès contre M. Netanyahu. Le procureur général israélien Avichai Mandelblit a repoussé mercredi à début octobre la date à laquelle le M. Netanyahu doit être entendu pour répondre des accusations de corruption pesant sur lui. 

En février, il avait annoncé son intention d’inculper le Premier ministre pour « corruption », « fraude » et « abus de confiance » dans trois affaires. Le Premier ministre nie en bloc les accusations et dénonce une « chasse aux sorcières ». Samedi soir, des milliers de personnes ont agité le drapeau israélien, scandant des slogans tels que « un peuple, une loi ». « Nous ne vous laisserons pas transformer un Israël démocratique en une cour privée d’une famille royale ou d’un sultanat », a déclaré Benny Gantz, chef de l’alliance de centre-droit Bleu-blanc, qui passe pour être le plus grand parti d’opposition. « Vous n’êtes pas au-dessus des lois, on ne vous laissera pas être un dictateur », a lancé pour sa part Yair Lapid, également de l’alliance Bleu-blanc. « Nous sommes ici pour combattre pour notre pays. Netanyahu va écraser la Cour suprême pour empêcher la justice » de faire son travail, a dit Tamar Zandberg du parti Meretz. Les organisateurs ont estimé que des dizaines de milliers de personnes avaient participé à la marche qui a eu lieu devant le musée de Tel-Aviv. Moins de 10.000 manifestants étaient présents, selon la police. Si Netanyahu ne parvient pas à former une coalition d’ici mercredi, le président Reuven Rivlin pourrait confier la mission à un autre député.