Des milliers de puits sécurisés en Arabie saoudite après la mort de Rayan

« Pour assurer la sécurité de tous (…), le ministère a pu combler et fortifier 2.450 puits abandonnés », a déclaré dimanche sur Twitter le ministère saoudien de l’Environnement, de l’Eau et de l’Agriculture.

Le ministère « continue de travailler pour combler les puits restants » qui présentent un danger, a-t-il ajouté.

Les autorités ont également appelé les résidents à signaler tout puits dangereux ou non couvert.

« Vos signalements vous protégeront, vous et les autres », a-t-il souligné.

Cette annonce intervient à la suite de la mort de Rayan, cinq ans, tombé dans un puits de 32 mètres de profondeur au Maroc.

L’opération de sauvetage avait provoqué une forte émotion dans le pays et à travers le monde, mais s’est terminée samedi en tragédie, le cabinet royal marocain annonçant sa mort.

Le petit garçon a été inhumé lundi dans son village d’Ighrane, dans les montagnes du Rif dans le nord du Maroc.

Le drame a ouvert dans ce pays un débat sur la prolifération et la dangerosité de puits clandestins et non sécurisés dans cette région.