Derrière la crise sociale au Chili, les féministes: « Nous sommes les premières victimes du modèle chilien »

Amérique

Loquet Alan

Abonnés Publié le – Mis à jour le

Deux cents femmes coupent la circulation dans un quartier populaire de Santiago du Chili. Bras tendu, index dénonciateur et bandeau noir noué sur l’arrière du crâne, un même cri foudroie l’avenue Las Rejas : « Le violeur, c’est toi ! » Sur une dizaine de rangs, les femmes entonnent « Un violeur sur ton chemin » et dansent cette création du collectif féministe LasTesis.