« Dans les années 90, des familles ont été brisées par l’ouverture des dossiers de la Stasi, la police secrète de la RDA »

Stefan Röpke est médecin chef à l’hôpital de la Charité à Berlin et spécialiste des troubles de la personnalité et du syndrome post-traumatique. Avec une équipe de chercheurs, il a comparé la « psyché » des Allemands de l’Est et de l’Ouest, trente ans après la chute du Mur. Avec une conclusion surprise : les Allemands de l’Est sont plus sûrs d’eux-mêmes que ceux de l’Ouest…