Covid-19 : L’Algérie fait don de 100 000 mètres cubes d’oxygène à la Tunisie

Les services douaniers tunisiens ont révélé que 100 000 mètres cubes d’oxygène, en provenance de l’Algérie, ont été réceptionné pour être envoyés vers les services médicaux en Tunisie.

Jeudi 8 juillet , les services des douanes ont annoncé sur leur page Facebook officielle que le ministère de la Santé avait réceptionné des dons du bureau frontalier de l’aéroport de Tunis-Carthage, dans le cadre d’un don au profit des hôpitaux régionaux de Kairouan.

Cette même source a ajouté qu’une partie de ce don médical algérien a également été transféré aux services médicaux de Sakiet Sidi Youssef, au profit des services de santé de la région.

[embedded content]

Tunisie: une situation sanitaire critique

Le 24 avril 2021, le ministre tunisien de la Santé Faouzi Mehdi a révélé un accord entre la Tunisie et l’Algérie pour fournir à son pays des quantités supplémentaires d’oxygène dans le cadre de la lutte contre le virus Corona.

Le ministre de la Santé Tunisien a déclaré, dans des déclarations relayées par les médias tunisiens, « que la nation algérienne a permis à la Tunisie d’obtenir des quantités supplémentaires d’oxygène en raison de ses besoins élevés dans le contexte du nombre croissant de contaminations ».

Le ministre a remercié les autorités algériennes pour leur assistance, notamment en cette période préoccupante. Pour rappel, la Tunisie connaît une augmentation notable des contaminations qui pourrait pousser le pays à fermer les frontières.

Abderrahmen Benbouzid : « Nous aiderons la Tunisie, et je m’y rendrai si nécessaire ! »

Benbouzid a déclaré aux journalistes, alors qu’il assistait à un processus de vaccination anti Covid-19 dans une mosquée de la capitale algérienne, que le président Abdelmadjid Tebboune lui avait demandé de connaître les besoins des pays frères en matière de guerre contre cette pandémie.

« Quelle est la différence entre nous et la Tunisie ? J’avais contacté mon homologue tunisien et je suis tout à fait prêt à me rendre dans ce pays si nécessaire. L’Algérie est prête à aider sa sœur tunisienne, qui souffre, en lui fournissant tous les moyens et capacités » a-t-il affirmé.