Covid-19 en Espagne : Mort de la princesse Maria Teresa

La princesse Maria Teresa, âgée de 86 ans, peut être référencée comme le premier cas de mort dû au coronavirus. Pour la dynastie espagnole des Bourbon-Parma, c’est un véritable coup dur.

Chez AmoMama, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l’OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés. Prenez soin de vous !

La princesse Maria Teresa d’Espagne est morte à l’âge de 86 ans. C’était après qu’elle ait été testée positive au virus qui sévit sur la planète depuis 2019 : le coronavirus.

Les membres de la famille royale font parie de la Maison de Bourbon-Parma. Celle-ci est une branche cadette de la famille royale espagnole, descendant de la dynastie française des Capétiens. Ainsi, le décès de cette dernière est une véritable perte pour cette lignée prestigieuse.

Plus de 7000 décès en Espagne

Le nombre des cas de contamination au nouveau coronavirus a atteint 85.195 en Espagne, en hausse de 6.398 en 24 heures, a annoncé, lundi, le ministère de la Santé.

La pandémie a fait 812 nouveaux décès portant à 7.340 victimes le nombre total de morts depuis l’apparition du virus, contre 6.528 décès enregistrés jusqu’au dimanche, ressort-il des données du ministère. Sur le nombre total de cas confirmés, 5.231 personnes sont placées en soins intensifs, soit 324 de plus par rapport à la veille, et 16.780 ont été guéries, en hausse de 2.071. L’Espagne est placée depuis le 15 mars en état d’alerte pour une période de quinze jours, en vue de freiner l’expansion du nouveau coronavirus.

Le gouvernement espagnol a approuvé vendredi dernier le décret-loi portant prolongation de l’état d’alerte de quinze jours supplémentaires jusqu’au 11 avril prochain, une mesure qui a été adoptée mercredi par le Congrès des députés espagnol (Chambre basse du Parlement).

L’exécutif a décrété la veille l’arrêt de toutes les activités non essentielles à partir de ce lundi jusqu’au 9 avril inclus, afin de renforcer la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Avec agences