Covid-19 : avec plus de 75.000 morts, une peur planétaire s’installe

Plus de 75 000 morts, 4 milliards de confinés, une peur planétaire : les trois mois écoulés depuis les premières suspicions de l’apparition en Chine d’un nouveau coronavirus ont plongé le monde dans un scénario digne d’un film catastrophe.

La pandémie de nouveau coronavirus a fait au moins 75 000 morts dans le monde, dont près des trois quarts en Europe, depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP, à partir de sources officielles, mardi, à 11h45.

Au total, 75 538 décès ont été recensés, dont 53 928 en Europe, continent le plus touché. Avec 16 523 morts, l’Italie est le pays au monde comptant le plus de décès, suivi de l’Espagne (13 798), des États-Unis (10 993) et de la France (8 911). Depuis le début de la pandémie de Covid-19, 1 350 759 cas ont été officiellement déclarés dans le monde, dont plus de la moitié en Europe (708 898), 384 947 aux États-Unis et au Canada (11 332 décès à eux deux) et 122 348 en Asie (4 308 décès).

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

Alors que plus de 4 milliards de personnes, soit plus de la moitié de la population mondiale, sont appelées – ou obligées – de rester confinées, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté les pays ou les régions concernées à ne pas lever les mesures de manière trop précoce « afin de ne pas avoir de rechute », a dit un porte-parole de l’OMS, Christian Lindmeier. L’Organisation internationale du travail a estimé mardi que le marché de l’emploi traversait sa « plus grave crise depuis la deuxième guerre mondiale », estimant qu’1,25 milliard de travailleurs seraient potentiellement touchés par une réduction de salaire ou un licenciement.

La France a passé mardi la barre des 10 000 morts depuis le début de l’épidémie de coronavirus, qui «continue sa progression» a indiqué le directeur général de la Santé. Depuis début mars, 7 091 décès ont été enregistrés en milieu hospitalier, soit 607 de plus en 24 heures, chiffre quotidien le plus important depuis le début de l’épidémie, et 3 237 dans les Ehpad et établissements médico-sociaux, soit un total de 10 328 morts, a précisé Jérôme Salomon lors d’un point quotidien.

Le Royaume-Uni a enregistré 786 décès supplémentaires de personnes atteintes du coronavirus en 24 heures, un nouveau record, portant à plus de 6 000 le nombre de morts dans le pays, a annoncé mardi le gouvernement. Au total, 6 159 patients sont morts à l’hôpital après avoir été testés positifs au Covid-19, a indiqué le ministère de la Santé. 213 181 personnes ont été testées au Covid-19 dont 55 242 se sont révélées positives.

Les États-Unis franchissent la barre des 10 000 morts

Les États-Unis ont franchi lundi la barre des 10 000 morts recensés du nouveau coronavirus, selon l’université Johns Hopkins, dont le comptage, actualisé en continu, fait référence.

La pandémie y a tué au total 10 335 personnes, pour 347 003 cas officiellement déclarés. La première puissance mondiale est le troisième pays le plus endeuillé après l’Italie (15 877 morts) et l’Espagne (13 055).

Espagne : la pandémie repart à la hausse

Le bilan quotidien de la pandémie de coronavirus est reparti à la hausse mardi en Espagne, après quatre jours de baisse, avec 743 morts qui portent le total à 13 798, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Le nombre de cas déclarés en 24 heures a lui aussi augmenté plus rapidement, de 4,1% contre 3,3% la veille, pour atteindre 140 510dans le pays le plus frappé par le Covid-19 derrière l’Italie. Cependant les experts du ministère avaient déjà relevé la semaine dernière que les cas et les morts du week-end n’étaient enregistrés qu’avec retard, ce qui expliquait des inflexions à la hausse en début de semaine.

Le nombre de morts augmente à nouveau en Italie

Le bilan des morts en Italie est reparti lundi à la hausse, avec 636 décès supplémentaires en 24 heures, après deux journées consécutives de baisse, a annoncé la protection civile.

L’Italie, pays le plus durement touché par l’épidémie de Covid-19 avec un total de 16 523 morts pour plus de 132 000 cas, avait commencé à espérer une accalmie après avoir enregistré des baisses significatives, samedi et dimanche, par rapport aux 766 décès de vendredi.

Le Royaume-Uni dépasse les 5 000 morts

Le bilan de la pandémie de nouveau coronavirus a dépassé les 5 000 morts au Royaume-Uni, avec 439 décès supplémentaires en une seule journée, selon un bilan officiel publié lundi.

Selon les services sanitaires, le bilan est désormais de 5 373 morts et de 51 608 contaminations officiellement recensées, dont le Premier ministre Boris Johnson, hospitalisé.

Il s’agit de la deuxième journée consécutive de baisse du nombre de décès après une aggravation des bilans quotidiens tout au long de la semaine dernière.

Plus de 50 000 morts en Europe

La pandémie de nouveau coronavirus a tué plus de 50 000 personnes en Europe, dont près de 85% en Italie, en Espagne, en France et au Royaume-Uni, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 10h45.

Avec un total de 50 209 morts (pour 675 580 cas), l’Europe est le continent le plus durement touché par la pandémie de Covid-19. Avec respectivement 15 877 et 13 055 décès, l’Italie et l’Espagne sont les pays au monde les plus atteints. La France dénombre 8 078 morts sur son sol, le Royaume-Uni 4 934.

Le Japon déclare l’état d’urgence

Le gouvernement japonais a déclaré ce mardi l’état d’urgence dans plusieurs régions du pays où les cas de Covid-19 sont en forte hausse, dont Tokyo et Osaka, a annoncé lundi le Premier ministre Shinzo Abe.

Le chef du gouvernement a annoncé dans le même temps un plan massif de soutien à l’économie du pays de 108’000 milliards de yens (environ 915 milliards d’euros) pour parer aux conséquences de la pandémie sur l’activité de la troisième puissance économique mondiale.