Coronavirus: l’Italie tombe le masque dehors et recommence à danser

Dès ce vendredi, sur tout le territoire national le masque n’est plus indispensable en plein air, mais il faut toujours en avoir un à portée de main pour pouvoir le porter en cas d’attroupement, même à l’extérieur, a précisé le ministère de la Santé.

« C’est une bonne chose, si c’est bien pour le tourisme et que nous continuons à faire attention. Il faut faire attention à la proximité, au contact, ça peut être un peu précoce. Moi je conseille, même si on n’a plus l’obligation de le porter, qu’on l’ait toujours en poche si on s’approche d’autres personnes », a déclaré à l’AFPTV un touriste espagnol croisé dans les rues de Rome, José Ignacio Santiago.

Le port du masque dans les lieux fermés reste en revanche obligatoire pour le moment, et ce au moins jusqu’au 31 mars.

Les discothèques peuvent également rouvrir à partir de ce vendredi, avec certaines limites cependant: pour y accéder, il faut en effet être en possession d’un pass vaccinal, ce qui signifie qu’un test négatif ne suffit pas, et les capacités d’accueil sont limitées à 75% pour les boîtes de nuit en plein air et à 50% pour celles qui sont à l’intérieur.

La campagne vaccinale dans la péninsule a permis de vacciner avec au moins une dose plus de 91% de la population de plus de 12 ans et plus de 35% des enfants de 5 à 11 ans, selon des chiffres officiels.

L’Italie a payé un lourd tribut avec plus de 150.000 morts depuis le début de la pandémie, il y a deux ans.