Coronavirus: la Maison Blanche ne compte pas diminuer ses activités

La porte-parole de Donald Trump a annoncé lundi que malgré les rumeurs, la Maison Blanche ne comptait pas limiter ses activités pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus. 

Stephanie Grisham a déclaré que « les affaires continuaient comme à l’habitude » à la Maison Blanche, malgré des craintes que l’épidémie mondiale de coronavirus Covid-19 puisse menacer le président américain et d’autres hauts fonctionnaires.

« Les articles affirmant que la Maison Blanche a demandé aux membres de son personnel de limiter leurs interactions et leurs rencontres en personne sont complètement faux », a déclaré Mme Grisham dans un communiqué. « Je tiens à rappeler aux médias d’être responsables dans leur travail », a-t-elle ajouté.

L’épidémie se propage de plus en plus rapidement aux États-Unis, ce qui a soulevé des questions quant à son impact potentiel sur les milieux politiques de Washington et sur la campagne électorale.

Le président Donald Trump a soutenu qu’il n’avait pas l’intention de réduire la fréquence de ses grands rassemblements politiques et continue de minimiser la gravité de l’épidémie. Lundi matin, lors de son arrivée en Floride, il a serré la main de ses partisans venus l’accueillir à l’aéroport.

« L’année dernière, 37.000 Américains sont morts de la grippe commune. Elle tue entre 27.000 et 70.000 personnes en moyenne par an. Rien ne ferme pour autant, et la vie et l’économie continuent », a-t-il tweeté.

« En ce moment, 546 cas de coronavirus ont été confirmés, avec 22 décès. Pensez-y! »

Les spéculations sur les façons de protéger le président ont augmenté depuis que M. Trump a serré la main, le mois dernier lors d’une conférence, d’un activiste conservateur qui avait auparavant été en contact avec une personne infectée.

M. Trump n’a cependant jamais été en contact direct avec la personne infectée et n’a manifesté aucun symptôme, a déclaré la Maison Blanche, selon le Washington Post.