Coronavirus: 36.000 contaminations par jour en Afrique, un record depuis le début de la pandémie

Avec 36.141 cas quotidiens en moyenne sur la semaine du 28 juin au 4 juillet, la flambée épidémique actuellement observée en Afrique a dépassé les 32.609 contaminations par jour enregistrées entre le 5 et le 11 janvier derniers, lors du précédent pic épidémique.

Après être descendu sous les 8.000 cas quotidiens mi-mai, le nombre de nouvelles contaminations ne cesse de grimper sur le continent africain depuis six semaines. Il a encore augmenté de 23%, entre le 28 juin et le 4 juillet, par rapport à la semaine précédente.

Parmi les pays ayant enregistré plus de 1.000 contaminations quotidiennes, les principales hausses ont été observées au Zimbabwe (1.150 cas par jour, +72% sur une semaine), en Tunisie (5.230 cas par jour, +52%) et en Afrique du Sud, où se concentrent plus de la moitié des nouveaux cas détectés sur le continent (19.140 cas par jour, +27%).

Pays avec la plus forte incidence (nombre de cas sur 7 jours pour 100.000 habitants) au monde, les Seychelles (incidence de 754) ont enregistré ces 7 derniers jours une décrue de l’épidémie (-25%), à l’inverse de la Namibie (433, +10%) et de la Tunisie (310, +52%).

L’Afrique subit également une forte hausse du nombre de décès dus au Covid-19: 748 décès quotidiens ont été enregistrés ces 7 derniers jours en moyenne, en hausse de 43% sur une semaine. Mais ce nombre est inférieur à la semaine la plus meurtrière sur le continent, avec 906 décès par jour entre le 18 et le 24 janvier.

En ce qui concerne la vaccination contre le Covid-19, le continent est celui où les campagnes sont les moins avancées. Seules 3,66 doses ont été administrées pour 100 habitants en Afrique, contre 100,26 aux États-Unis et au Canada, 68,3 en Europe, les deux régions qui ont le plus vacciné, ou encore 23,99 en Océanie, avant-dernière région en la matière.