Convoi de la liberté à Paris: plus de 40 arrestations et 300 véhicules interceptés par la police

Alors que les troubles se poursuivaient samedi après-midi sur les Champs-Élysées à Paris, la police a intercepté un convoi de trois cents véhicules à proximité de la capitale française, a tweeté la préfecture parisienne. A 17h30, les forces de l’ordre avaient par ailleurs procédé à 44 interpellations de personnes ayant manifesté, selon la même source. L’interception du convoi de 300 véhicules a eu lieu sur l’autoroute A4, avant l’échangeur de Bercy, précise-t-elle. Les forces de l’ordre à commencer à procéder à des verbalisations.

Convoi de la liberté à Paris: plus de 40 arrestations et 300 véhicules interceptés par la police
©AFP

Sur les Champs-Elysées, où des manifestants participant aux convois antipass avaient fait irruption à bord de leurs véhicules, les véhicules en question ont été évacués et mis en fourrière.

L’atmosphère est toutefois toujours agitée sur la célèbre avenue. La police procède à des charges, utilise des gaz lacrymogènes et a interpellé 44 personnes.

Selon le journal Le Parisien, il y a encore plusieurs milliers de manifestants sur l’avenue, tous à pied. Les véhicules peuvent encore accéder à une partie des Champs-Elysées.

Convoi de la liberté à Paris: plus de 40 arrestations et 300 véhicules interceptés par la police
©AFP

Jérôme Rodrigues, une des figures des « gilets jaunes » et soutien actif des convois anti mesures sanitaires, a par ailleurs été interpellé samedi aux abords de l’Elysée. Il l’a été en tant qu’organisateur d’une manifestation interdite par le préfet de police de Paris, a-t-on appris de source policière.

Les autorités ont déployé près de 7.200 policiers et gendarmes dans la capitale française.

Convoi de la liberté à Paris: plus de 40 arrestations et 300 véhicules interceptés par la police
©AFP