Confrontée au variant Delta, la Russie envisage déjà de revacciner sa population: « C’est vital »


Plus contagieux, pouvant causer des formes plus graves de Covid, et plus résistant face aux vaccins, le variant Delta inquiète. En quelques semaines, il s’est fortement répandu dans plusieurs pays du monde, parmi lesquels le Royaume-Uni et la Russie. Actuellement, le variant Delta représente ainsi 90% des nouvelles infections à Moscou. Or, la Russie fait face à une défiance de la population par rapport au vaccin. Même si, on l’a dit, le vaccin n’est pas aussi efficace face à cette forme de virus, il offre tout de même une protection supplémentaire plus que bienvenue. Une douzaine de régions russes (sur 85) ont donc décidé de rendre la vaccination obligatoire dans certains cas, notamment pour les fonctionnaires et les travailleurs du secteur des services. Mosou envisage également (déjà) une campagne de revaccination. Le but étant d’éviter de surcharger les hôpitaux après une recrudescence de nouveaux cas. Actuellement, la Russie est le troisième pays où le coronavirus circule le plus.

Pourquoi déjà revacciner ?

Même si on n’a pas encore tous les détails, la revaccination serait destinée aux personnes qui ont déjà reçu le vaccin, mais dont le taux d’anticorps est resté faible. Rappelons que tout le monde ne réagit pas de la même façon face aux doses reçues. Les revacciner permettrait de booster leur taux d’anticorps et d’éviter qu’elles tombent malades. Selon le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, dont les propos sont relayés par le journal russe Kommersant, « il est vital de commencer la revaccination dès maintenant. Nous travaillerons donc avec le gouvernement pour qu’il prenne rapidement une décision sur le calendrier et les modalités ». Le ministre russe de la Santé a pour sa part promis qu’il publierait cette semaine des informations sur le calendrier de revaccination.

Si le vaccin russe, comme tous les autres, est moins efficace face au variant Delta, rappelons que Spoutnik V diminue toujours le risque de développer une forme grave du virus de 14 fois. Selon les développeurs du vaccin, les personnes vaccinées tombent également 10 à 20 fois moins malades que les autres confrontées au variant Delta. Il est donc très important que tous les pays du monde continuent à miser sur la vaccination pour limiter les effets des variants existants, mais aussi éviter l’apparition de nouveaux potentiellement plus dangereux.