Conflit israélo-palestinien: la colonie israélienne d’Eviatar, située en Cisjordanie, devra être évacuée vendredi

Colonie dite « sauvage » car construite sans autorisation israélienne, Eviatar compte quelque 50 familles installées depuis début mai sur une colline près de la ville palestinienne de Naplouse.

D’ici vendredi 16H00 (13H00 GMT), elles devront quitter les lieux, où doit s’installer au moins temporairement l’armée israélienne, a indiqué le secrétaire du gouvernement, Shalom Shlomo, dans un mémo adressé au Premier ministre, Naftali Bennett, et au ministre de la Défense, Benny Gantz.

Les mobiles-homes des colons ne seront pas détruits, le temps que le ministère de la Défense passe en revue les droits de propriété des terres pour déterminer « le plus rapidement possible » si elles peuvent être considérées comme israéliennes.

Si tel est le cas, une yeshiva (école talmudique) et « des quartiers résidentiels » y seront construits, d’après ce texte.

La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël. Toutes les colonies israéliennes qui s’y trouvent sont considérées illégales au regard du droit international.

Les colons d’Eviatar avaient indiqué en début de semaine être parvenus à un accord avec les autorités mais seul le ministère de l’Intérieur avait confirmé ces informations, le Premier ministre et le ministre de la Défense n’avaient pas commenté.

L’implantation de la colonie d’Eviatar avait provoqué une vague de manifestations de Palestiniens habitant aux alentours, et notamment dans le village tout proche de Beita.

Quatre Palestiniens ont été tués en un mois lors d’affrontements avec l’armée israélienne en marge de ces rassemblements à Beita.

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, avait ordonné l’évacuation de la colonie mais cette décision avait été gelée par Benjamin Netanyahu, alors Premier ministre.

Environ 475.000 colons vivent en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël où vivent 2,8 millions de Palestiniens.