Conflit en Ukraine: l’UE et les 27 maintiennent leur personnel diplomatique en Ukraine

« Nos missions diplomatiques » en Ukraine « ne ferment pas »: le chef de la diplomatie de l’UE a précisé dimanche dans une déclaration que l’UE et ses États membres coordonnent leurs réactions face à la menace d’escalade à la frontière ukrainienne. Et dans ce cadre, il a été décidé de maintenir les représentations européennes sur place (de l’UE et de ses États membres), qui « restent à Kiev » et « continuent d’opérer en soutien des citoyens de l’UE et en coopération avec les autorités ukrainiennes », a indiqué Josep Borrell. Le Haut Représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité précise qu’il y a cependant des adaptations nécessaires du personnel présent, pour tenir compte d’une situation sécuritaire changeante.

Vendredi, un porte-parole de la Commission européenne avait ainsi signalé que le personnel non-essentiel de la représentation européenne à Kiev est invité à quitter l’Ukraine pour travailler depuis l’étranger. Le personnel « essentiel » est cependant maintenu sur place.

Samedi, le chef de la délégation UE en Ukraine, l’Estonien Matti Maasikas, a d’ailleurs tweeté une photo d’une réunion de « tous les ambassadeurs des États membres de l’UE » rassemblés à Kiev le même jour, pour « discuter de la situation et coordonner notre planification d’urgence et notre soutien à l’Ukraine ».

La Belgique s’inscrit pleinement dans le message de la déclaration de Josep Borrell, indique-t-on dimanche au cabinet de la ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès.

Au contraire des États-Unis, du Canada et de l’Australie qui ont décidé de faire quitter Kiev à leur personnel diplomatique, la Belgique ainsi que les autres pays européens maintiennent donc pour le moment le personnel essentiel de leurs ambassades respectives. Fin janvier, les Affaires étrangères avaient évoqué la présence de trois expatriés belges actifs à l’ambassade à Kiev.