Comment l’Europe va-t-elle sortir du confinement? La Commission va présenter une stratégie de sortie coordonnée

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, présentera mercredi une stratégie de sortie des mesures de confinement coordonnée entre États membres, afin d’éviter que les Vingt-sept ne sortent de la crise du coronavirus dans le même désordre qu’ils y sont entrés.

Alors que plusieurs pays ne savent pas encore quand ils pourront alléger leurs mesures de confinement, l’Autriche et le Danemark ont déjà averti la Commission et les autres États membres de la levée progressive de leurs mesures.

Ces signalements préalables constituent « un bon premier pas » dans la nécessaire coordination des mesures, a commenté mardi le porte-parole en chef de la Commission, Eric Mamer.

Lorsque la pandémie touché le continent, les États membres ont réagi en ordre dispersé, certains fermant leurs frontières, d’autres refusant d’exporter du matériel médical, mettant à mal la solidarité européenne.

Le 26 mars dernier, les États membres avaient chargé Mme von der Leyen et le président du Conseil, Charles Michel, de préparer une stratégie de sortie coordonnée, ainsi qu’un plan de relance et d’investissements. La stratégie de sortie sera adoptée ce mercredi par la Commission, puis présentée à la presse par Mme Von der Leyen. Elle contiendra « des orientations, une vision de la manière dont les États membres devraient mettre en œuvre de manière coordonnée des mesures de sortie progressive du confinement ».

Mercredi, les commissaires discuteront aussi du plan de relance et d’investissement, au lendemain d’une réunion des ministres des Finances ce mardi qui doit clarifier la réponse socio-économique de l’UE à la crise. Selon la Commission, ce plan de relance devrait se fonder sur le budget pluriannuel de l’UE (2021-2027), sur lequel les Vingt-sept ne sont pas parvenus à s’accorder avant la crise. L’exécutif y voit l’outil « idoine » pour s’assurer que les investissements touchent l’ensemble des pays de l’UE, dans la perspective d’une « relance homogène ».