« C’est une journée dramatique pour notre région »: 9 personnes se noient dans la méditerranée en France, piégées par la houle (Mise à jour)

La forte houle est mise en cause pour ces incidents séparés le long du littoral français. Les secouristes sont intervenus pour une douzaine de noyades, alors que les plages ne sont plus surveillées hors de la saison estivale. Sept personnes ont pu être réanimées.

Mais cinq personnes ont péri, âgées de 64 à 73 ans, emportées par les flots à Marseillan, Sérignan, Vias, la Grande-Motte et Agde dans l’Hérault. « Je ne parviens pas à comprendre comment les gens ont pu se mettre à l’eau alors que la mer est démontée. C’est une journée dramatique pour notre région », a commenté Jordan Dartier, maire de Vias.

Les sapeurs pompiers de la région déconseillent toute baignade, alors que la houle était conséquente sur ces côtes du Languedoc après un épisode de fortes pluies la veille. Les vagues peuvent en effet atteindre de 1,5 à 2m. Même si la température de l’eau est agréable, les nageurs qui tentent de se baigner prennent un risque fou car ils vont être attirés vers le large et les profondeurs, ce qui rend un retour vers la plage très délicat.

D’après LCI, deux noyades mortelles se sont également produites dans les Bouches-du-Rhône. Un homme âgé de 58 ans est mort à Cassis et un autre de 71 ans s’est noyé à La Ciotat, les pompiers évoquant un « phénomène de rouleaux » comme cause. On déplore également deux décès pour les mêmes raisons dans l’Aude, ce qui fait un bilan total de neuf morts.

« Les gens sont incités à aller se baigner. Ce qu’on ne voit pas ce sont les courants sous-marins qui sont importants et qui entraînent à la fois vers le fond et vers le large. L’eau est chaude, on croit qu’on va s’amuser et rapidement on est tiré vers le large et le fond et on s’épuise à essayer de revenir, c’est ce qui occasionne la noyade ou le début de noyade », a expliqué sur TF1 le Lieutenant-colonel Aurélien Manenc du Sdis 34 (Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Hérault).