Canada: la police tente à nouveau d’évacuer le convoi de la liberté du pont frontalier Ambassador

La police canadienne a repris dimanche son opération pour déloger les manifestants anti-mesures sanitaires qui bloquent depuis lundi le pont Ambassador, axe frontalier névralgique entre le Canada et les Etats-Unis, dans la ville frontalière de Windsor. La police a indiqué dans un tweet avoir commencé à arrêter des manifestants et à remorquer des véhicules. Via Twitter, elle a demandé aux gens de ne pas venir sur le pont.

L’opération avait débuté samedi matin et la police, progressant lentement, avait fait reculer les manifestants et avait dégagé une intersection importante, mais tous les protestataires n’avaient pas été évacués et la circulation sur le pont n’avait pas été rétablie. La police n’avait pas procédé à des arrestations dans la journée de samedi.

Des centaines de personnes ont encore refusé de quitter le pont dimanche matin.

L’opération a été lancée en vertu d’une décision de la Cour supérieure de l’Ontario, qui avait ordonné vendredi le départ de ces manifestants installés depuis lundi sur cet axe frontalier majeur entre les deux voisins américains, un blocage qui a poussé Washington à intervenir auprès du gouvernement Trudeau.

La fermeture de ce pont a déjà entraîné des perturbations pour l’industrie automobile des deux côtés de la frontière. Plus de 25% des marchandises exportées entre les Etats-Unis et le Canada transitent par ce pont.

D’autres axes frontaliers sont également bloqués, dans les provinces du Manitoba et d’Alberta et le mouvement n’a pas faibli dans la capitale Ottawa paralysée par les manifestants depuis la fin janvier.

Samedi, pour le troisième week-end consécutif, une foule importante a continué à occuper les rues du centre-ville dans une atmosphère parfois festive avec de la musique, des pistes de danse, des stands pour le café, mais aussi des concerts de klaxons assourdissants. Selon la police d’Ottawa, quelque 4.000 manifestants étaient encore présents dans le centre-ville samedi.