Brexit : Theresa May propose aux députés de voter sur la tenue d’un second référendum (Mise à jour)

International

La Première ministre britannique Theresa May va proposer aux députés de la Chambre des communes un texte de loi – Withdrawal Agreement Bill – pour sortir de l’impasse sur le Brexit, alors que l’accord de retrait qu’elle a négocié avec les Européens a déjà été rejeté à trois reprises par les parlementaires. « Il y a une dernière chance de trouver un moyen » de répondre au vote des Britanniques, a déclaré mardi la dirigeante conservatrice devant la presse.

Si les députés approuvent début juin son projet de loi, qui vise à transposer l’accord de divorce avec l’UE en droit britannique, elle entend leur permettre de voter sur la tenue d’un second référendum sur le Brexit ainsi que sur le maintien temporaire du Royaume-Uni dans une union douanière avec l’UE.

Un potentiel nouveau referendum devrait intervenir avant la ratification de l’accord de retrait. Pour que ce dernier puisse être l’objet d’une consultation populaire, il convient toutefois que les parlementaires votent au préalable son projet de loi, a-t-elle insisté.

La dirigeante conservatrice a en outre affirmé que ce projet donnera des garanties supplémentaires sur les droits des travailleurs et les protections environnementales, ce qui était aussi réclamé par l’opposition travailliste.

Dans le nouveau texte qu’elle entend soumettre aux élus, le gouvernement sera également soumis à une obligation légale de trouver des arrangements alternatifs au « backstop » d’ici la fin de 2020. Cette disposition de l’accord de Brexit constitue un filet de sécurité visant à éviter le retour d’une frontière physique en Irlande entre le nord, province britannique, et la République d’Irlande, membre de l’UE, en prévoyant le maintien de tout le Royaume-Uni dans une union douanière si aucune autre solution n’est trouvée.