Brexit: pour Corbyn, « Celui qui deviendra le nouveau Premier ministre devrait avoir le courage de confronter son accord à un vote populaire »

International

Le chef du Labour, principal parti d’opposition britannique, a mis au défi mardi le futur Premier ministre conservateur d’organiser un nouveau référendum sur le Brexit, affirmant qu’il militerait pour sa part pour rester dans l’Union européenne.

« Quel que soit celui qui deviendra le nouveau Premier ministre, il devrait avoir le courage de confronter son accord ou l’absence d’accord (de divorce avec l’UE) à un vote populaire », a déclaré Jeremy Corbyn dans une lettre aux membres du Parti travailliste rendue publique.

« Dans ces circonstances, je veux clairement affirmer que le Labour fera campagne pour le maintien (dans l’UE) face à un ‘No deal’ ou un accord conservateur qui ne protège pas l’économie et l’emploi », a ajouté le chef du parti travailliste

M. Corbyn a souligné que son parti avait tenté de proposer un compromis basé sur le maintien du pays dans une union douanière étroite -synonyme de politique douanière et commerciale commune- et « une relation forte au sein du marché unique » mais que la Première ministre Theresa May avait refusé.

Mme May a toujours affirmé vouloir sortir de l’union douanière et du marché unique pour permettre à son pays de conclure librement des accords commerciaux avec des pays tiers et de limiter l’immigration européenne.

Confrontée au triple rejet par les députés de l’accord qu’elle a conclu avec Bruxelles en novembre, elle avait fini par tendre la main aux travaillistes mi-avril. Mais un mois plus tard ces derniers avaient finalement rompu les discussions. Et face à l’impasse sur le Brexit, Mme May a elle été contrainte d’annoncer sa démission trois semaines plus tard.

Deux candidats sont en lice pour la remplacer à la tête du Parti conservateur et du gouvernement: l’ancien chef de la diplomatie Boris Johnson et l’actuel titulaire de ce poste Jeremy Hunt. Ils seront départagés par le vote des 160.000 membres du Parti conservateur, dont le résultat sera connu le 23 juillet.

M. Johnson, donné largement vainqueur, est partisan d’une position dure face à Bruxelles et n’exclut pas une sortie sans accord.

Dans sa lettre mardi, M. Corbyn estime qu' »aucun résultat sur le Brexit » ne permettra « de sauvegarder les emplois, les droits et le niveau de vie » des Britanniques. Il a appelé une nouvelle fois à l’organisation d’élections législatives pour mettre fin à « neuf ans d’austérité » qui ont abouti à « un pays ravagé par les inégalités et la hausse de la pauvreté ».