Brexit: l’idée originale d’un Néerlandais pour faire ses adieux au Royaume-Uni fait fureur aux Pays-Bas

Europe

Dire au revoir au Royaume-Uni couché sur le sable en dégustant des mets européens… L’idée originale d’un Néerlandais en vue du Brexit intéressaient mardi des milliers de personnes. Créé ce week-end sur Facebook par Ron Toekook, l’évènement propose aux participants de se rendre sur la plage du village de Wijk aan Zee (ouest des Pays-Bas) le 31 octobre, la date prévue du divorce entre Londres et l’Unin européenne.

Au programme, faire ses adieux au Royaume-Uni « avec des chips néerlandaises, du vin français et des bières allemandes sur une chaise longue ».

« Eventuellement accueillir les bateaux des marins d’Europe », a ajouté le Néerlandais avec humour.

En l’espace de quelques jours, l’évènement de Ron Toekook a engrangé près de 7.000 participants, ainsi que 52.000 personnes intéressées.

Le Néerlandais, actif dans le monde des médias, ne s’attendait pas à un tel engouement.

« Ce doit être un joli adieu à un bon ami qui se lance dans une aventure excitante, mais peut-être pas très intelligente », a-t-il déclaré auprès de l’agence de presse néerlandaise ANP.

La culture britannique ayant de l’importance aux Pays-Bas, il semble normal d’organiser une fête conviviale et amusante à l’occasion de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, a expliqué Ron Toekook à l’ANP.

En fonction de l’intérêt, un groupe pourra jouer les chansons « We’ll meet again » (Nous nous reverrons) ou « Het is stil aan de overkant » (C’est calme de l’autre côté), a-t-il précisé dans la description de l’évènement.

L’humour des Néerlandais en ce qui concerne le Brexit s’était déjà fait remarquer l’année dernière, avec l’improbable boys band Breunion Boys et leur single « Britain Come Back » (Grande-Bretagne, reviens).

Comparant ce départ des Britanniques à une rupture amoureuse, les cinq chanteurs demandaient à Londres de revenir sur sa décision, scandant des paroles comme « il n’est pas trop tard pour faire demi-tour » et « promis, on peut changer ».

Le Royaume-Uni est un partenaire économique clé pour les Pays-Bas, qui ont pris une série de mesures afin de se préparer au Brexit.