Brexit: Guy Verhofstadt accuse Boris Johnson de « désinformation »

International

Le référent sur le Brexit au Parlement européen, le libéral Guy Verhofstadt, a accusé Boris Johnson, favori pour succéder à la Première ministre britannique Theresa May, de « désinformation » sur le Brexit, dans une tribune publiée vendredi par The Guardian. Tandis que l’ancien chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson, affronte l’actuel titulaire du poste, Jeremy Hunt, pour accéder à la tête du Parti conservateur et du même coup à Downing Street, M. Verhofstadt a estimé que « le débat entre les candidats confirme qu’ils n’ont rien appris de ces deux dernières années de négociations avec l’Union européenne ».

« Cela n’est pas surprenant, étant donné que le favori est Boris Johnson, le plus important architecte de la campagne pour quitter l’UE (lors du référendum de 2016), un homme qui continue à faire de la dissimulation, des exagérations et de la désinformation à propos du Brexit », attaque M. Verhofstadt.

Parmi les « contre-vérités » de M. Johnson, M. Verhofstadt cite « le mythe selon lequel le Royaume-Uni peut réduire en miettes l’Accord de retrait de l’UE (conclu par Theresa May avec les Européens en novembre), refuser d’honorer ses engagements financiers envers l’UE et en même temps commencer à négocier des accords de libre-échange ».

« Comme c’est souvent le cas avec les populistes, la combinaison ensorcelante de fausses promesses, de pseudo-patriotisme et de dénigrement des étrangers de Boris Johnson ne correspond pas à la réalité », ajoute-t-il.

Cette attaque en règle survient au moment où les adversaires de M. Johnson s’en prennent à son caractère imprévisible et questionnent son aptitude à gouverner.

A l’époque où il était ministre des Affaires étrangères, M. Johnson a accusé les Français de se comporter comme des « cons » sur le Brexit, un commentaire qui devait apparaître dans un documentaire de la BBC mais qui a été coupé au montage, à la demande du Foreign Office, révèle le tabloïd The Daily Mail vendredi.

M. Johnson était filmé dans le cadre d’un documentaire en trois parties intitulé « Inside the Foreign Office » diffusé en novembre 2018 sur BBC Two.

« Le programme a été conçu pour refléter la vie au sein du Foreign Office. L’équipe de production a pris des décisions sur son contenu et elle est convaincue que le programme atteint ses objectifs et a le contenu souhaité », a déclaré une porte-parole de la BBC.

Le ministère des Affaires étrangères a refusé tout commentaire.