Brésil: des milliers de personnes en soutien au ministre de la Justice Sergio Moro

International

Des milliers de personnes ont manifesté dimanche à travers le Brésil en soutien au ministre de la Justice Sergio Moro, dont l’impartialité a été récemment mise en cause dans l’opération anticorruption « Lavage Express ». 

Les manifestants, pour la plupart revêtus des couleurs nationales jaune et vert, sont descendus dans la rue dans 27 villes dont la capitale Brasilia, Rio de Janeiro et Sao Paulo, selon le site d’information G1, en soutien à l’ex-juge anticorruption que de nombreux Brésiliens considèrent comme un héros.

La participation semblait cependant plus faible que lors de précédentes marches en faveur du gouvernement du président d’extrême droite Jair Bolsonaro.

L’impartialité de l’ex-juge anticorruption, qui affronte des appels à la démission, a été récemment remise en question par la publication de ses échanges avec les procureurs de l’enquête « Lavage Express ».

Selon le site d’information The Intercept Brasil, le juge Moro et les procureurs se sont rendus coupables de « tromperies systématiques » et de « manque d’éthique », en conspirant pour empêcher l’ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010) de se représenter à la présidentielle de 2018, pour laquelle les sondages le donnaient largement vainqueur et qui a été finalement remportée par Jair Bolsonaro.

The Intercept a lancé ces accusations après avoir eu accès à un grand volume de messages privés échangés notamment sur la messagerie cryptée Telegram entre les procureurs et le juge Moro, chargés de Lavage express, grâce à une source anonyme.

Lancée en 2014, la tentaculaire enquête « Lava Jato » (Lavage express) a mis au jour un gigantesque réseau de pots-de-vin autour des marchés publics du groupe pétrolier étatique Petrobras, impliquant des dizaines de hauts responsables politiques et économiques. Beaucoup sont aujourd’hui derrière les barreaux, y compris dans d’autres pays latino-américains.