Blinken exhorte les dirigeants d’Azerbaïdjan et d’Arménie à la paix

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a appelé mardi les dirigeants d’Azerbaïdjan et d’Arménie pour les exhorter à parvenir à un règlement pacifique après les pires affrontements entre les deux pays voisins depuis la guerre de 2020. En visite dans l’Etat de l’Indiana, dans le nord des Etats-Unis, M. Blinken a exprimé sa « profonde préoccupation » dans des appels séparés au président azerbaïdjanais Ilham Aliev et au Premier ministre arménien Nikol Pachinian, a indiqué à la presse le porte-parole du département d’Etat, Ned Price.

Il a dit aux dirigeants des deux pays que les Etats-Unis allaient « faire pression pour un arrêt immédiat des combats et un accord de paix entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan », a ajouté le porte-parole.

Cette initiative américaine intervient alors que la Russie – dont les relations avec les Etats-Unis sont au plus mal depuis son invasion de l’Ukraine – a affirmé avoir négocié un cessez-le-feu entre les deux anciennes républiques soviétiques.

Le diplomate américain Phil Reeker, récemment chargé de lancer des négociations entre ces deux pays du Caucase, se trouvait mardi dans la capitale de l’Azerbaïdjan Bakou pour une visite organisée avant cette nouvelle éruption de violence, qui a fait 49 morts dans les rangs des militaires arméniens.

L’Arménie et l’Azerbaïdjan se sont affrontés lors de deux guerres au cours des trois dernières décennies pour le contrôle de la région du Nagorny Karabakh, la dernière ayant eu lieu en 2020.

Les nouveaux combats, qui ont éclaté dans la nuit, illustrent combien la situation reste explosive.