Bières, argent, produits gratuits… Aux Etats-Unis, tout est bon pour inciter les gens à se faire vacciner

On le sait, la vaccination est devenue un enjeu sanitaire mondial pour freiner l’épidémie de Covid. De ce fait, certains n’hésitent pas à sortir la grosse artillerie pour pousser les gens à passer le cap. C’est le cas de plusieurs villes et Etats américains qui proposent des contreparties aux futurs vaccinés.

Selon le New York Times, le New Jersey offre ainsi une bière gratuite (à aller chercher dans les brasseries participantes) à tous les adultes de plus de 21 ans qui reçoivent leur première dose. Le Connecticut a lui aussi misé sur cette stratégie, en proposant une boisson (alcoolisée ou non) aux nouveaux vaccinés. En Virginie-Occidentale, l’incitant va carrément plus loin puisque les jeunes de 16 à 35 ans peuvent prétendre à des obligations d’épargne d’une valeur de 100 dollars. Dans la ville de Détroit enfin, ce sont les personnes qui jouent les taxis qui sont récompensées. Par personne conduite dans un centre de vaccination, les résidents de cette ville reçoivent une carte cadeau de 50 dollars et ce, sans limite maximale !

Toutes ces initiatives sont une manière pour les Etats-Unis d’atteindre la tant recherchée immunité collective de 70%. Grâce à ces petits cadeaux, le pays espère convaincre les plus sceptiques de sauter le pas, tout en continuant à laisser à chacun la liberté de se faire vacciner ou non.

« Une carotte plus efficace qu’un bâton »

« Les humains réagissent souvent mieux à la carotte qu’au bâton », a confirmé le docteur Megan Ranney, médecin urgentiste à l’Université Brown. « Utiliser un vocabulaire qui n’implique pas une obligation ou un devoir de se faire vacciner a plus de chances de fonctionner », a-t-elle poursuivi.

Mais les antivax sont nombreux aux Etats-Unis. De par leur refus de se faire piquer, ces hommes et ces femmes mettent à mal la bonne poursuite de la campagne de vaccination. Pire, ils sont, selon certains experts, l’une des raisons qui empêchera les Etats-Unis d’atteindre l’immunité collective. Arthur Caplan, professeur d’éthique médicale à l’Université de New-York, en est donc convaincu: ce ne sont donc pas ces petits cadeaux qui les feront changer d’avis. « La résistance face aux vaccins et l’hésitation à passer le cap sont plus profondes que cela. »

Malgré tout, certaines villes continuent de tenter leur chance. Vendredi dernier, un centre de vaccination de Los Angeles a distribué des paniers cadeaux gratuits à tous ceux qui venaient se faire vacciner chez eux. Une initiative qui émanait d’un membre du conseil municipal et d’un centre d’art culturel. 

Convaincu des bénéfices que ces initiatives apporteront, le gouverneur du Maryland, le républicain Larry Hogan, a quant à lui proposé aux entreprises de faire pareil. « J’encourage vivement toutes les entreprises du pays à offrir des incitants à leurs travailleurs », a-t-il déclaré via un communiqué de presse.