Biden et ses alliés européens veulent « continuer d’accroître le coût payé par la Russie »

Au cours de cette conversation téléphonique d’environ une heure, les dirigeants américain, britannique, français, allemand et italien ont affirmé « leur détermination à continuer d’accroître le coût payé par la Russie pour son attaque brutale de l’Ukraine, ainsi que de continuer à apporter une aide sécuritaire à l’Ukraine pour qu’elle se défende », selon un communiqué de la Maison Blanche.

Joe Biden, Boris Johnson, Emmanuel Macron, Olaf Scholz et Mario Draghi se sont aussi accordés sur le fait « qu’il ne pouvait y avoir aucun relâchement de la détermination occidentale tant que l’horreur infligée à l’Ukraine ne serait pas terminée », selon un communiqué publié par Downing Street.

Le président américain a par ailleurs affirmé que les Occidentaux attendaient de voir si la Russie « tenait parole » sur la réduction de son activité militaire en direction de Kiev et Tcherniguiv, en Ukraine.

« Il semble y avoir un consensus sur le fait qu’il faut voir ce qu’ils ont à offrir », a ainsi affirmé Joe Biden auprès de journalistes.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a lui aussi souligné que le régime de Poutine devait être jugé « sur ses actes et non sur ses paroles », selon un communiqué.