Avis de forte tempête en Italie: Luigi Di Maio s’en va… pour mieux revenir?

Europe

Valérie Dupont, à Rome

Abonnés Publié le – Mis à jour le

« À mes yeux, la cravate a toujours représenté un moyen pour honorer le sérieux des institutions et le comportement des hommes d’État. Aujourd’hui, symboliquement, je la retire devant vous. » En joignant le geste à la parole, Luigi Di Maio, toujours impeccablement vêtu, a donc retiré sa cravate devant les députés et les sénateurs du Mouvement 5 Étoiles, tous réunis mercredi après-midi, pour la démission officielle de leur chef politique. Une autre façon de jeter le gant. Tous ne regretteront pas pour autant le wonderboy du mouvement populiste, promu chef politique en septembre 2017, et même Beppe Grillo, le comique fondateur du mouvement, n’a rien fait pour retenir le jeune Napolitain aux dents longues.