Après la libération du cardinal Pell, le pape appelle à prier pour ceux « qui souffrent pour un jugement injuste à cause de l’acharnement »

Le pape François a appelé mardi à prier pour ceux « qui souffrent pour un jugement injuste à cause de l’acharnement », le jour même de l’acquittement du cardinal australien George Pell dans une affaire de pédophilie.

 « En ces jours de #Carême nous avons vu la persécution que Jésus a subie, la façon dont il a été jugé avec acharnement, tout en étant innocent. #PrionsEnsemble aujourd’hui pour toutes les personnes qui souffrent pour un jugement injuste à cause de l’acharnement », a invité le pape dans un tweet publié sur compte officiel.

Contacté par l’AFP pour des éclaircissements sur l’interprétation de ce tweet, le Vatican n’a pas répondu dans l’immédiat.

Il ne cite pas le nom du cardinal, 78 ans, naguère l’un de ses plus proches collaborateurs au Vatican. Mais le pape semble faire allusion à la situation de l’ex-secrétaire à l’Economie du Saint-Siège de condamné en mars 2019 à six ans d’incarcération pour des viol et agressions sexuelles sur deux enfants de choeur en 1996 et 1997 dans la cathédrale Saint-Patrick de Melbourne (sud-est) dont il était l’archevêque.

Sa condamnation, confirmée en appel en août, a été finalement cassée mardi par la Haute Cour d’Australie, qui l’a acquitté de cinq chefs d’accusation de violences sexuelles, au bénéfice du doute.

Le cardinal, qui a toujours clamé son innocence, a quitté dans la foulée la prison de Barwon, près de Melbourne, où il était détenu depuis plus d’un an et affirmé dans un communiqué que cet arrêt permettait de réparer « une grave injustice ».

Le jugement de culpabilité rendu en première instance en décembre 2018 à Melbourne avait été conforté l’été dernier par la Cour suprême de l’Etat de Victoria (sud-est), tout en étant alors déjà fragilisé puisque cette juridiction d’appel n’était pas unanime.

A sa sortie de prison, le cardinal s’est rendu dans un couvent carmélite de Melbourne.

L’ancien argentier du Vatican reste prêtre, mais son futur rôle au sein de l’Eglise n’est pas clair, alors qu’il avait l’an passé été discrètement écarté des plus hautes instances de l’Eglise.