Après avoir passé Haïti, la tempête Elsa se dirige vers Cuba

Aucun dégât majeur n’a été signalé à Haïti. Elsa, qui doit ensuite se diriger vers la Floride, était devenue vendredi le premier ouragan de la saison dans l’océan Atlantique, quand elle avait été classée de catégorie un (sur cinq) sur l’échelle de Saffir-Simpson. Mais ses rafales de vent ne devraient finalement pas dépasser 100 km/h, selon le centre national des ouragans (NHC) américain.

« On enregistre des rafales de vent assez intenses et des pluies fines, mais jusqu’à présent nous n’avons pas recensé de dégâts », a rapporté le directeur de la protection civile à Haïti. La tempête ne devrait pas forcir dans la nuit, même si « un léger renforcement reste possible dimanche après-midi à l’approche de la côte centre-sud de Cuba », a indiqué le NHC.

Selon les prévisions du NHC, « Elsa se rapprochera de la côte sud d’Hispaniola », l’île sur laquelle se trouvent à la fois Haïti et la République dominicaine, dans la nuit, puis de la Jamaïque et de parties de l’est de Cuba dimanche. Jusqu’à 20 cm de pluie pourraient s’abattre sur la partie sud d’Hispaniola et la Jamaïque, selon les prévisions.

« Ces pluies pourraient entraîner des crues soudaines et des coulées de boue, dont certaines pourraient être importantes », selon le NHC. Elsa devrait ensuite passer au-dessus de Cuba, avec des conditions d’ouragan attendues sur la partie orientale de l’île. Entre dimanche et lundi, Cuba pourrait recevoir entre 15 et 25 cm d’eau, avec des risques significatifs de crues et coulées de boue, selon le NHC.

Dans le sud de la Floride, la tempête tropicale Elsa pourrait entraîner des précipitations, des inondations et de fortes rafales de vent, mais cela dépendra de son évolution pendant sa progression à travers les îles des Caraïbes, selon le NHC.

Elsa devrait atteindre l’archipel des Keys, au sud de l’Etat américain, autour de 02h00 mardi, puis remonter en direction de Jacksonville.