Algérie: l’opération « mains propres » d’un général qui n’arrive pas à faire illusion

Abonnés Arezki Aït-Larbi, correspondant à Alger Publié le – Mis à jour le

An Algerian woman raises a placard as she takes part in a weekly demonstration in the capital Algiers on June 14, 2019. - Demonstrations have continued since the ailing president stepped down, as protesters demand that regime insiders also exit as a precursor to independent institutions being set up. (Photo by RYAD KRAMDI / AFP)

International

Deux anciens Premiers ministres, quelques ministres et plusieurs oligarques sont incarcérés depuis quelques jours à la prison d’El Harrach, dans la banlieue est d’Alger, pour corruption. D’autres ministres, des parlementaires et des hauts fonctionnaires sont sur liste d’attente dans l’antichambre du juge d’instruction, qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

(…)